Accueil

 

Arts et Cultures d'Afrique Noire

Sur une surface réduite le Bénin offre un magnifique condensé des paysages et des cultures d’Afrique de l’Ouest en général.

Plages de cocotiers au sable fin, fleuves et rivières qui se jettent dans des lacs et lagunes, villages lacustres, châteaux forts en miniature, musées historiques et ethnographiques, savanes arborées, chaîne de petites montagnes, faune et flore variées, parcs nationaux et réserves, constituent la richesse d’un pays à la population souriante et à l'hospitalité légendaire. A la diversité des paysages s’ajoute la diversité culturelle, plus d’une vingtaine d’ethnies cohabitent. Coté religion, qu’ils soient musulmans ou catholiques, les Béninois restent adeptes du Vaudou, surtout dans le Sud Bénin.

Le tourisme étant encore peu développé au Bénin, la moindre visite fait l’effet d’une aventure. Il faut se hasarder sur des pistes inconnues, aller la rencontre des gens…

    

 

Départ de Paris les 22 février et 8 mars 2009 / Retour les 8 et 22 mars 2009

 

Cotonou

 

, en bord de l’océan et traversée par la lagune, offre l’image d’une ville débordante d’activités, mais son principal attrait est sans doute l’immense et pittoresque marché de Dantokpa. Le Hall des Arts et de la Culture également, par la multitude de produits artisanaux du Bénin et des pays voisins que l’on peut y découvrir.

La cité lacustre de Ganvié, située sur le lac Nokoué, est surnommée la « Venise africaine ».
Dans cette cité mystérieuse, la vie se déroule sur l’eau, dans des « cases sur pilotis en bambou » et des pirogues en bois. Ganvié fut édifiée à l’origine par les Tofinus, un peuple qui voulait se protéger des agressions du royaume Fon du Dahomey. Les coutumes religieuses interdisaient alors aux guerriers de s’aventurer sur les eaux. Ganvié est aujourd’hui peuplé de plus de 25 000 habitants.

Abomey, ancienne capitale du grand royaume du Dahomey, cette ville rayonne sur tout le sud du Bénin essentiellement par le rôle que joue encore aujourd’hui ses souverains. Au cœur de la cité, les Palais Royaux sont un témoin matériel majeur de cette civilisation.

Parakou en langue Dendi signifie « la ville de tout le monde ». C’est d’ailleurs la ville la plus cosmopolite du Bénin avec un mélange de plusieurs ethnies. Parakou est aussi la 3eme ville du pays, car profitant de sa position stratégique, elle a développé un intense commerce régional.

Malanville : ville frontalière avec le Niger, Malanville annonce la transition avec le Sahel et le désert. Un pont enjambe le fleuve Niger, il mène à Gaya, de l’autre coté de la frontière. La vallée du Niger est peuplée de Peuls, de Dendi originaires du Mali, et d’autres ethnies originaires du Burkina Faso.

La réserve de la Pendjari, d'une superficie de 275 000 hectares est la plus grande réserve animalière d'Afrique de l'Ouest. Elle fait partie d’un ensemble protégé qui s’étend sur deux pays frontaliers, le Bénin et le Burkina Faso. Crée en 1961, le parc national de la Pendjari a été inscrit par l’UNESCO, en 1986, sur la liste mondiale des Réserves de biosphére. On y découvre une une superbe végétation.

Nattitingou, appelée communément Nati par les Béninois, est une ville qui s’étire dans une vallée au cœur de la chaîne montagneuse de l’Atakora. Située à 440 m d’altitude elle est le point de départ des excursions du pays Somba. Son musée d’Arts et Traditions populaires, consacré aux civilisations de l’Atakora, donne un aperçu de la culture des Sombas. Ils s’agit de peuples aux origines diverses qui ont créé une forme d’habitat très originale : le tata somba.

Grand Popo est au bord de la mer tout prés du Togo. Les bâtiments coloniaux que l’on voit encore témoignent de la splendeur passée de cette ville, bien qu’une partie des structures ait été détruite par l’avancée de l’océan.
Aujourd’hui Grand Popo est, avec sa plage (une des plus agréables du Béni) un lieu de villégiature, mais également le point de départ pour la découverte des Bouches du Roi qui marquent l’embouchure du Fleuve Mono ainsi que de nombreux villages de pêcheurs.

Ouidah, ancien port négrier, est aujourd’hui une ville historique où les Portugais ont laissé une forte empreinte architecturale. Quelques bâtiments de style afro-brésilien sont un autre témoignage du riche passé de Ouidah qui a une autre façade tout aussi importante : elle est le berceau du vaudou.

  

 

                                                     

Direction de l'Animation et la Promotion Touristique. BP 2037 Cotonou. Tél : (229) 98725638. Fax : (229) 95801031. Email : reservation.voyagetouristique@yahoo.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site